Le tranquille bourg de Marvão


 Marvão
http://www.enjoyportugal.eu/#!alentejo/cc2m

Entre Castelo de Vide et Portalegre, à seulement quelques kilomètres de l’Espagne, se trouve le tranquille bourg de Marvão, sur le point le plus haut de la Montagne de São Mamede.

Le Mont de Ammaia, comme il était alors connu, doit son actuel toponyme au fait d’avoir servi de refuge à Ibn Marúan, un guerrier maure, durant le IXè siècle. La domination arabe, qui dura quelques siècles, pris fin lorsque la compagnie militaire de 1160/66 de la Reconquête Chrétienne, obtint ici une nouvelle victoire, sous l’action de D. Afonso Henriques, premier roi du Portugal.

Géographiquement, Marvão est un point de défense stratégique naturel, marqué par des versants très escarpés au Nord, Sud et Ouest, et avec un accès à pied uniquement par le côté Est, où s’est développée la population.

Ce fait ne laissa pas indifférents les conquérants et les rois, qui se préoccupèrent sans cesse du renfort du château et des murailles. Marvão joua un rôle fondamental lors de grands conflits militaires, parmi lesquels on peut citer la lutte entre le roi D. Dinis et son frère D. Afonso (1299), la Crise Dynastique de 1383-85, les Guerres de la Restauration de l’Indépendance (1640-68), la Guerre de Succession d’Espagne (1704-12) ou les Guerres Péninsulaires (1807-11). L’importance de Marvão fut reconnue lorsqu’elle fut élevée au rang de ville par D. Sancho II, en 1266. Le ‘foral’ fut renouvelé par D. Dinis, en 1299, et par le Foral Novo de D. Manuel, en 1512, qui laissa la marque de son action dans le Pilori et les armoiries royales placées sur l’Édifice de l’Hôtel de Ville.

L’intérieur des murailles, recèle un bel ensemble d’architecture populaire de l’Alentejo. Dans les rues étroites de Marvão, on découvre aisément des voûtes gothiques, des fenêtres manuélines, des balcons en fer forgé qui embellissent les maisons et autres détails intéressants dans des recoins marqués par le granit local.

Du patrimoine édifié, par-delà le château et les murailles que l’on peut difficilement oublier, se démarquent l’Église de Santa Maria, transformée en Musée Municipal, l’Église de Santiago, la Chapelle renaissance d’Espírito Santo et le Couvent de Nossa Senhora da Estrela, à l’extérieur des murailles.

L’une des principales raisons de visiter la ville est la magnifique vue sur la région. Nous avons choisi comme miradors le haut Donjon et la Pousada de Santa Maria, une adaptation de deux maisons de village, où vous pourrez également vous reposer et savourer une gastronomie régionale.

La Fête du Castanheiro, qui a lieu en Novembre, est une excellente occasion pour visiter la ville et connaître les gens et les coutumes locales.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s